Plants de Bretagne
Le choix d'un plant de qualité

Roudouhir
29460 HANVEC
FRANCE

Tél. 33(0)2 98 21 97 00
Fax. 33(0)2 98 21 97 08
E-mail
Javascript DHTML Drop Down Menu Powered by dhtml-menu-builder.com
       

Javascript DHTML Drop Down Menu Powered by dhtml-menu-builder.com


 


 


 


 


 


 





 

BRETAGNE PLANTS : Les missions

LA CRÉATION VARIÉTALE

La Station de Kerloï, à Ploudaniel, a pour objectif de créer de nouvelles variétés de pomme de terre et de sélectionner les variétés adaptées aux nouveaux besoins du marché, et permettre ainsi à la filière bretonne de rester compétitive.

La Station de Kerloï est l'obtenteur d'une quarantaine de variétés, dont : Alaska, Celtiane, Elodie, Galante, Gourmandine, Océania, Universa ... 

La station de Kerloï

En 1970 les producteurs bretons de plants de pomme de terre décidaient de la construction de leur station de création de variétés nouvelles. Implantée à Kerloï sur la commune de Ploudaniel, dans une zone très favorable à la maîtrise de l'état sanitaire, cette station axe ses recherches sur 4 types de variétés :

  • les variétés précoces - export,
  • les variétés pour le marché du frais (lavabilité, qualité gustative, frite ménagère),
  • les variétés à chair ferme,
  • les variétés de type transformation pour les chips et les frites.

LES OBTENTIONS DE KERLOI

Un travail de longue durée

Afin d’obtenir des variétés adaptées aux différents créneaux de productions nous effectuons chaque année 1 000 à 1 200 croisements.

Ces croisements se font entre variétés ou hybrides à caractères complémentaires. A ces caractères de présentation, de rendement, d’adaptation et de qualité culinaire, les nouvelles variétés doivent, dans la mesure du possible, posséder des gènes de résistance ou de moindre sensibilité à divers parasites (Mildiou, nématode, gale …).

L’année suivante, 60 000 graines, issues des croisements réussis, seront semées. Chaque graine étant une variété de pomme de terre potentielle.

Les plantules ainsi obtenues seront repiquées en godets à l’intérieur d’une serre afin d’obtenir un tubercule par plante.

La résistance au mildiou

Le mildiou est la principale maladie de la pomme de terre. Par son caractère épidémique, il peut détruire en quelques jours une parcelle. Si la lutte chimique a fait des progrès depuis quelques années, elle n'est pas sans inconvénient et reste soumise aux aléas climatiques. La voie de la lutte génétique présente elle beaucoup d'avantages. La station de Kerloï travaille dans ce sens en créant des variétés porteuses de gènes de résistance au mildiou.

Les moyens et le réseau

C'est à partir des 60 000 semis effectués chaque année que démarre le travail de sélection. Chaque année, 8 à 10 000 parcelles ou micro parcelles seront plantées rigoureusement en plein champ.

Pour cela, la station dispose des équipements suivants :

  • 400 m2 de serres géniteurs,
  • 800 m2 de serres de multiplication pour les repiquages,
  • 1 magasin de stockage (conditionnement - frigorifique),
  • 1 laboratoire pour divers tests (culinaire - transformation),
  • 20 ha de S.A.U., complétés par des échanges de terre avec les éleveurs voisins, ce qui permet l'implantation de 10 hectares de pommes de terre (rendement - multiplication).

Par ailleurs, les hybrides sont testés sur 17 sites expérimentaux en France et à l'étranger. La station travaille également en co-obtention avec un réseau de partenaires (producteurs, coopératives, structures commerciales...) qui sélectionnent leurs hybrides à partir de croisements effectués à Kerloï. Les travaux de la station sont particulièrement orientés sur la création de variétés présentant des caractères de résistance aux maladies : le mildiou et les nématodes sont les 2 principaux pathogènes concernés, iainsi que les virus, les gales, ...

La station bénéficie dans ce domaine de l'appui des stations de l'INRA de Ploudaniel et de Rennes-Le Rheu ainsi que du concours de la station Bretagne Plants de Hanvec pour les tests de résistance aux maladies et la sélection assistée par marqueurs.

RECHERCHE & DÉVELOPPEMENT

Bretagne Plants mène une coopération très étroite avec les chercheurs et les scientifiques :

  • participation aux programmes de l'INRA : création de nouveaux outils de détection et moyens de lutte contre les maladies et parasites de la pomme de terre, utilisation des marqueurs moléculaires dans la sélection variétale...
  • expérimentation & développement technique (essais, nouvelles techniques, expérimentations bio : un programme d'expérimentations annuel est mené sur des cultures en micro-parcelles, puis diffusé auprès des producteurs. Le programme défini par une commission constituée de producteurs, collecteurs-expéditeurs, techniciens et chercheurs de la filière. L'agrément B.P.E. "Bonnes Pratiques de l'Expérimentation" délivré par le Minsitère de l'Agriculture et obtenu en 1997 a été renouvellé en 2013.

Javascript DHTML Drop Down Menu Powered by dhtml-menu-builder.com
Plan du site / contacts / glossaire / liens / mentions légales